Helicopter with no blades Helicopter Blades

URGENCE 24/24 !

Heureusement, il avait un bon coeur!

20

Ewald Krämer

Ewald Krämer est quelqu?un de positif et de sportif, « un bosseur », comme dit son épouse. Pendant l?été dernier lors de leurs vacances à St. Tropez, il était victime d?une embolie pulmonaire bilatérale à la suite d?une thrombose dans la jambe. « Ma jambe me faisait un peu mal vendredi et elle était gonflée, mais je n?y portais pas attention et le soir ça allait de nouveau bien. Jamais je n?aurais pu m?imaginer ce qui allait arriver. » Mais le lendemain, Ewald souffrait de diarrhée et de frissons. La nuit, il se sentait de plus en plus mal. Mais lorsqu?Ewald perdit connaissance, son épouse appelait le médecin urgentiste. Dix minutes plus tard, Ewald était en route vers l?hôpital de proximité. Les examens complémentaires montraient qu?Ewald souffrait d?une embolie pulmonaire bilatérale. De suite, il fut transféré dans une clinique spécialisée à Toulon pour des traitements en soins intensifs. Son bon état cardiaque lui a probablement sauvé la vie. Pendant deux jours, Ewald était entre la vie et la mort et encore après il a dû séjourner plusieurs semaines à l?hôpital. Son épouse était déjà à la recherche d?un petit studio afin d?être proche de son mari, lorsqu?elle se souvint qu?ils sont membres d?Air Rescue depuis longtemps et que LAR pouvait peut-être les aider. « La dame au téléphone était très gentille et m?a expliqué la procédure. Le lendemain tout était organisé. » Un médecin de LAR prenait contact avec les médecins traitants de la clinique de Toulon et clarifiait tous les détails médicaux. Le transport du patient était possible à condition d?être sous observation médicale. « Les médecins et infirmiers à Toulon ne pouvaient pas croire qu?un tel service existait et qu?Air Rescue allait venir avec un avion équipé en véritable station de soins intensifs volante et sa propre équipe de médecins et infirmiers. [?] Déjà le lendemain, j?étais dans le jet de LAR en route pour rentrer au Luxembourg. » Les semaines qui suivent, Ewald est traité dans une clinique au Luxembourg, proche de sa famille. Encore aujourd?hui, il souffre des suites de cette embolie. S?il s?était rendu compte qu?il souffrait d?une thrombose, il aurait peut-être pu éviter tout le reste. Mais qui pense à un tel malheur lorsqu?on a un peu mal à la jambe?