Helicopter with no blades Helicopter Blades

URGENCE 24/24 !

Chute libre de 7 mètres

Fotolia_97101545_M 150dpi

Chris L.

« Je fais actuellement des études en sciences économiques à Aix-en-Provence (F). Dans mon temps libre, je fais de la moto et afin de rester physiquement en forme pour ce passe-temps, je pratique de l?escalade en salle. Lors d?un entraînement en soirée dans un hall d?escalade à Aix, j?ai été victime de mon premier accident d?escalade. Comme d?habitude, je grimpai de quelques mètres le mur d?escalade pour ensuite descendre en rappel et faire une petite pause. Convaincu que j?étais amorcé à la corde, je lâchai les prises du mur d?escalade. Erreur fatale! Je tombai alors de 7 mètres dans les profondeurs. Avec anxiété, j?avais pleine conscience de tout ce qu?il s?est passé: la chute qui m?a semblé durer une éternité tout comme le choc. Je ressentis de vives douleurs en arrivant au sol sur le fin tapis de sécurité. Je savais tout de suite que je m?étais cassé les deux pieds. Des témoins de l?accident ont immédiatement appelé les secours qui m?ont transporté à l?hôpital. Il s?avéra que j?avais également une fracture au bras gauche. Les trois fractures complexes furent opérées sur place. Quand mes parents, vivant au Luxembourg, furent informés de mon accident, ils se mirent immédiatement en route pour me rejoindre. Sur le chemin, ils prirent contact avec LAR. Le personnel de la centrale d?alarme entra aussitôt en relation avec le médecin en France. En plus, ils tinrent mes parents au courant de mon état de santé. Cet échange permanent avec LAR était un soutien important pour mes parents. Ils étaient ravagés d?inquiétude, parce qu?ils recevaient très peu d?informations des médecins locaux. Pour moi, mais aussi pour mes parents, ce fut un grand soulagement que LAR se soit occupée personnellement de l?organisation de mon rapatriement: L?équipe médicale m?est venue chercher dans mon lit d?hôpital, puis m?a accompagné pendant le transport en ambulance vers le LearJet de LAR, a pris soin de moi à bord de l?avion sanitaire LAR et m?a accompagné jusqu?à l?hôpital au Luxembourg. Je suis très reconnaissant envers toute l?équipe LAR de m?avoir rapatrié peu après ma première opération à tel point que la deuxième opération qui était impérative et importante a pu être faite dans un hôpital au Luxembourg où je me suis senti entre de meilleures mains que dans celui en France. » Chris L., 20 ans