Helicopter with no blades Helicopter Blades

URGENCE 24/24 !

Sauvetage par les airs

Les hélicoptères de sauvetage LAR, qui décollent au quotidien pour sauver des vies, sont intégrés au service d’urgence national, le 112, depuis 1991.

Une aide rapide par les airs


Les hélicoptères LAR sont basés aux hôpitaux de garde de Luxembourg-Ville et d’Ettelbrück. Cette disposition géographique leur permet de joindre chaque point du pays en un maximum de 10 minutes. Intégrés au service d’urgence national, le 112, les hélicoptères n’ont besoin que de deux petites minutes pour décoller après l’appel d’urgence, garantissant un service rapide, efficace et optimal pour l’ensemble du territoire national. En pouvant amener le médecin SAMU de l’hôpital rapidement sur le lieu d’intervention, l’hélicoptère LAR est à même de réduire le temps de la « non-thérapie » en cas d’urgence médicale, permettant ainsi d’éviter des séquelles. Un troisième hélicoptère de sauvetage est stationné à l’aéroport de Findel et intervient pour des missions de sauvetage sur les territoires des Länder de Rhénanie-Palatinat et Sarre.

Les trois hélicoptères interviennent également en cas de transfert d’un patient en soin intensif d’un hôpital luxembourgeois vers un hôpital spécialisé, en ou hors du territoire.
 

10895071 619076858222367 440568821 n

En outre, les hélicoptères LAR sont également appelés pour des missions avec un système de Longline, notamment dans les cas où l’intervention a lieu sur des sites inaccessibles par le sol. Dans ce cas, les hélicoptères permettent un accès plus direct à la victime.

Enfin, LAR est intégré dans le plan d’urgence national pour le cas d’opérations d’envergure. Ses hélicoptères sont particulièrement adaptés à la lutte anti-incendie par les airs grâce à un réservoir d’eau spécial. Ils ont également pour mission d’intervenir dans des situations de catastrophes diverses et ceci en collaboration avec le gouvernement Luxembourg, l’OTAN et l’ONU. LAR soutient également l’état luxembourgeois lors des missions « Search and Rescue ».

L'atterrissage d’un hélicoptère de sauvetage en pratique

Les règles et conduites à tenir lors d’un transport en hélicoptère sont précisées ci-joint: Règles et conduites lors d'un atterrissage d'un hélicoptère.
 

Air-Rescue-1000x300

Flotte

LAR dispose de cinq hélicoptères de sauvetage de type MD902, dont trois sont opérationnels tous les jours pour des interventions d’urgence. Les deux autres appareils sont en attente pour soit relayer un hélicoptère en révision soit compléter la flotte opérationnelle en cas de multiples interventions ou de missions d’envergure.

Fabricant
McDonnell Douglas Helicopter Systems
Moteurs (2)
Pratt & Whitney PW 206E / 207E
Puissance maximale par moteur
710 PS effectiv
Vitesse
max. 260 hm/h (normale Fluggeschwindigkeit 220 km/h)
Altitude
bis 6.000 m
Capacité des réservoirs:
590l
Autonomie
500 km
Poids maximum
2.950 kg
Terrains minimum d'atterissage
Ca. 20 x 20 m
Dimensions : Longueur
9,80 m
Hauteur
3,40 m
Largeur
2,84 m
Rotor-Ø
10,34 m
Equipage standard
1 oder 2 pilotes, 1 infirmier, 1 médecin
 
Heli-Jet-grey-1000x1000

«Je n’aurais jamais pu imaginer, que nous devions un jour avoir recours à Air Rescue. Mais, lorsque lors d’une descente en luge en vacances, je suis tombée grièvement et me suis cassé une vertèbre lombaire, j’étais tellement contente que nous soyons membres», raconte Edina Gasché (45), native d’Autriche. La famille a voulu descendre encore une dernière fois en luge, lorsque l’accident arriva. «J’ai été énormément chanceuse, car cette chute aurait tout aussi bien pu se terminer autrement. Le rapatriement par LAR était simple à merveille. J’ai dû encore rester à l’hôpital une semaine après l’opération au dos, jusqu’à ce que je sois suffisamment stable pour être transportée. Pendant ce temps, LAR avait déjà tout préparé pour un rapatriement en air ambulance. L’équipe à bord s’est occupée de moi avec beaucoup de soin et plein de sollicitude.» Edina Gasché ne peut que recommander à chacun de s’affilier à LAR, car cela peut vraiment arriver à n’importe qui.

5-1

«Le dernier jour de mon séjour à Fuerteventura, je me suis cassé la hanche en glissant sur le sol mouillé de l’hôtel. L’assistance médicale incertaine de l’hôpital espagnol ainsi que les barrières linguistiques m’ont fortement retenue de me faire opérer à Fuerteventura. [...] Grâce à LAR, qui était en contact permanent avec ma famille, j’étais heureusement de retour au Luxembourg deux jours plus tard. Tout était parfaitement organisé: tant le transport de l’hôpital à l’avion sanitaire que le vol lui-même, ainsi que mon arrivée attendue au 'Centre Hospitalier de Luxembourg'. Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans LAR et je ne peux que recommander à chacun de devenir membre.»
 

3

«En juin 2013, j’étais partie avec mon mari à Gran Canaria afin de nous détendre lors d’un séjour de vacances d’une semaine. De manière soudaine, j’ai ressenti des douleurs au niveau de la nuque et du bras gauche. J’ai tout d’abord pensé à des courbatures. Mais le jeudi, je me sentais si mal que mon mari m’a directement emmenée dans un hôpital espagnol. Les médecins m’ont expliqué que la situation était très sérieuse et que mon cœur souffrait en raison d’une hypertension extrême, accompagnée d’une saturation en oxygène du sang très basse. Également, mon taux de glycémie était effroyablement élevé. Sur le coup, mon mari a immédiatement contacté LAR, qui était par la suite en contact quotidien avec nous ainsi qu’avec les médecins espagnols. Nous étions rassurés de savoir quelqu’un à notre côté et à notre écoute. Lors de la stabilisation de ma condition, le retour au Luxembourg a pu se faire en avion sanitaire LAR. L’angina pectoris identifiée par les médecins espagnols comme origine de mon malaise n’a pas pu être confirmée par les médecins luxembourgeois. Jusqu’aujourd’hui, la cause de ma condition critique en Espagne n’a pas pu être trouvée. Après mon retour, j’ai passé 2 semaines supplémentaires à l’hôpital Kirchberg et jusqu’à présent, je continue le traitement médicamenteux ainsi que l’injection d’insuline. Néanmoins, nous étions à tout moment rassurés d’avoir quelqu’un à notre côté qui s’occupait de nous: Merci beaucoup LAR!»

2-11

«Au cours d’une leçon d’équitation pendant mes vacances à Kitzbühel, mon cheval a été effrayé et s’est cabré en me faisant tomber sur le sol». Sophie Rasmussen, 17 ans, se souvient: «Au moment de l’impact, j’ai ressenti une incroyable douleur de la tête aux pieds et je ne pouvais plus sentir mes jambes pendant quelques secondes». Ses parents ont été informés de l’accident alors qu’ils étaient en vacances au Danemark: «C’était la première fois que Sophie voyageait sans nous et c’est justement cette fois-là que cela arrive. Le médecin de la clinique autrichienne nous a annoncé le diagnostic par téléphone: deux apophyses épineuses et le coccyx ont été touchés. Les douleurs étant extrêmement importantes, Sophie reçut des analgésiques puissants. Après les premières investigations, aucun traitement chirurgical ne sembla nécessaire mais pour ce qui est d’un retour vers le Luxembourg, seul un transport confortable en position couchée par avion sanitaire est envisageable. Nous nous sommes directement tournés vers Air Rescue. L’équipe LAR a immédiatement tout lancé de sorte que Sophie ait pu être rapatriée dans les meilleures conditions, se trouvant confortablement couchée dans l’air ambulance LAR sous la supervision d’une équipe médicale», raconte le papa de Sophie. «Je suis vraiment heureuse que nous soyons membres de LAR», ajoute Sophie.

7-1000x1000